Ma revue de 5ème année.

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Ma revue de 5ème année.

مُساهمة من طرف Mansour yamina في الخميس ديسمبر 13, 2012 9:07 pm

[left][/left

































































La présente revue est un simple cours de révision et de consolidation de tes pré- requis, pour tes années d’apprentissage, passées à l’école primaire.

La présente revue comporte des sujets d’examens qui te permettront d’évaluer ton niveau. A chaque bonne réponse c’est un point de gagné.

La présente revue te sert, cette année, en 5ème et te servira même l’année prochaine, quand tu seras, au CEM.

La présente revue sera ton petit guide pour ta probable et prochaine réussite.

Avec tous les meilleurs vœux, pour toi et pour tes camarades.

Mansour Yamina (PEM)


Session 2011/ La 4ème circonscription.




L’eau

C’est le début de l’été. Il commence à faire chaud. Pendant la récréation, Salim s’amuse près des lavabos. Il ouvre et ferme les robinets mais parfois, il oublie de les fermer en laissant l’eau couler, pendant un long moment.
Soudain, le maître arrive et lui dit : « Souviens- toi enfant, l’eau est rare et précieuse ; il ne faut pas la gaspiller. »
Oui, l’eau est indispensable à la vie. Sans eau rien n’existe, rien ne pousse et la vie devient impossible.

D’après Med Saïd Benchaabane


I/ Compréhension de l’écrit

1- Recopie la bonne réponse :

Salim : - Gaspille l’eau.
- Economise l’eau
2- Pourquoi l’eau est précieuse ?
3- Relève du texte deux adjectifs qualificatifs.
4- L’eau est rare et précieuse, il ne faut pas la gaspiller.
Que remplace le mot souligné ?
5- Ecris au pluriel, la phrase suivante :
« Salim est un élève impoli et peureux.»
« Salim et son ami …………………… »
6- Complète :
- Le maître a fermé le robinet.
- Maintenant, ils …………le robinet.

II/ Production écrite

L’eau et rare et précieuse. Rédige un paragraphe de 4à5 phrases pour dire à quoi sert l’eau. Emploie le présent et la troisième personne du féminin, singulier. Aide- toi du tableau suivant :

Arroser boire se laver
cuisiner gaspiller économiser vivre
Les arbres les animaux les hommes la vie
Précieuse rare indispensable vitale








LE PLOMBIER

Il est arrivé à la maison, avec une lourde caisse d’outils.
Il a coudé des tuyaux de fer ; dans le garage, il a soudé les tuyaux de plomb, puis il est monté au premier étage et il a vérifié l’installation du chauffage.
Enfin il est venu à la cuisine et y a installé un chauffe-eau.

Manuel de français

I/ Compréhension de l’écrit

1- Quel est le titre du texte ?
2- Choisis la bonne réponse :
Le plombier est le métier de :
- Celui qui soigne les malades.
- Celui qui élève des moutons.
- Celui qui installe les tuyaux d’eau et de chauffage.
- Celui qui fabrique des jouets.
3- relève un indicateur de temps, dans le texte.

4- Quelles sont dans l’ordre, les différentes actions faites par l le plombier ?
5- Trouve un mot de la même famille, de « souder »
6- Ecris à la forme négative : « Il a soudé les tuyaux. »
7- Réécris la phrase suivante, au présent de l’indicatif :
« Il est monté, au premier étage et il a vérifié l’installation de chauffage. »
8- Ecris au masculin, singulier :
- Une lourde caisse.
- ……… frigidaire.

II/ Production écrite

Que fait le menuisier ? Décris- le, en 5 lignes.
Aide- toi des mots suivants :

- Bois- planches- clous- scier - couper- ajuster- assembler- clouer- coller- panser- monter- fabriquer- transformer- meubles- table- armoire- bureau- buffet- beau- fini -utile-












La gandoura de Djeha

On raconte que « Djeha » était allé habiter, en ville.
Il occupait un appartement, au huitième étage. Quand il se trouvait au balcon, il avait le vertige.
Pourtant, il faut bien détendre sa gandoura qu’il venait de laver pour la faire sécher.
Tout à coup, un vent violent souffla et emporta la gandoura.
« Djeha » se précipita, dans la maison, en soufflant : « Dieu soit loué que je n’étais pas, dans la gandoura… »
Depuis cet incident, « Djeha » décida de retourner, dans son village.
Il donna une grande fête, invita les voisins et les amis à un excellent couscous.
Les gens riaient et félicitaient « Djeha »qui n’était pas dans sa gandoura que le vent avait emportée.

Contes populaires



I/ Compréhension de l’écrit

1- choisis la bonne réponse :
Le texte est : a- un poème.
b- un conte.
2- par quelle phrase commence le conte ?
3- on appelle cette phrase :
- La formule d’ouverture.
- La formule de la fin.
- La formule de politesse.
4- Combien de paragraphes comporte ce texte ?
5- Quelle est la situation initiale de ce conte ?
6- Comment s’appelle le personnage principal de ce conte ?
7- Qu’est-il arrivé à sa gandoura ?
8- Pourquoi les gens le félicitaient?
9- Relève un articulateur de temps, à la fin du conte.
10- Forme le nom du verbe « laver », en ajoutant un
suffixe.
11- relève les CC de lieu qui se trouvent, dans le texte.
12- Relève du texte, deux verbes conjugués à l’imparfait.
13- Relève deux adjectifs qualificatifs, épithètes, dans le
texte.

II/ Production écrite

Remets dans l’ordre, les trois moments de cette histoire.




1- Enfin, la lune se sentant abandonnée par son ami le soleil, elle décida, alors de se cacher pendant le jour et depuis lors, elle n’apparaît que la nuit et à chaque pleine lune, elle brille de toute sa force et espère persuader la terre de changer d’avis.

2- Il y a bien longtemps, la lune et le soleil étaient des amis très proches. Ils se levaient tous les deux, au même moment, jouaient et riaient ensemble.

3- Ils rencontrèrent, un jour la terre qui venait d’apparaître et lui demandèrent lequel des deux, elle préférait.
La terre choisit le soleil qu’elle qualifie de lumière, de chaleur, de vie, d’astre du jour, de puissant…mais aucun qualificatif pour la lune qui demeura silencieuse et confuse.

Texte improvisé (MY)










L’eau, un bien rare

L’eau se trouve, sur terre en abondance mais la quasi-totalité est impropre à la consommation humaine.
Les ressources d’eau douce sont inégalement distribuées dans le monde.
L’augmentation de la population mondiale, la surexploitation et la pollution font de l’accès à l’eau potable, l’un des défis majeurs de l’humanité pour les prochaines années.

Atlas de l’eau.Ed Gamma.


I/ Compréhension de l’écrit

1- De quoi parle le texte ?
2- Choisis la bonne réponse : Le texte : - raconte
- explique
3- Est-ce -que la quasi-totalité de l’eau qui se trouve, sur la terre est propre à la consommation humaine ? Réponds par : Oui/ Non.
4- Une eau potable signifie :
- impropre à la consommation.
- abondante.
- propre à la consommation.
5- Donne les contraires (les antonymes) de :
- Impropre #..........
- Inégale # ………
6- Relève du texte : a - un complément du nom
b - un C-O-I.
7- A quel temps sont conjugués, les verbes du texte.
8- Relève un verbe, à la forme pronominale.
9- Réécris au singulier : « Les ressources d’eau douce sont
inégalement distribuées. »

II/ Production écrite

« L’eau potable est menacée par la pollution. »

Voici un paragraphe que tu peux compléter, juste avec les mots qui conviennent, en supprimant les mots intrus.

(Un ami- se trouve- danger- la pluie- l’homme- chimiques- réussite- maladies)

L’eau potable est rare, c'est-à-dire qu’elle ne……….pas en grande quantité, sur la terre.
La pollution menace l’eau, c'est-à-dire que l’eau est en………..et par la suite, elle devient dangereuse, aussi pour……….
Par exemple : Les produits…... , les déchets et les canalisations d’eau défectueuses qui peuvent se mélanger avec celles les égouts et causer de graves………











Conseils d’un père à son fils

Sois plus attentif, quand tu marches dans la rue.
Là aussi, il y a des devoirs. Pense-y, chaque fois que
tu rencontres un vieillard, une femme ayant
un enfant dans les bras, un homme courbé, sous une
charge.
Cesse de parler et de rire avec tes compagnons,
quand passe un convoi mortuaire. Regarde humainement
les aveugles.
Réponds poliment, au passant qui te demande son chemin.
Ne ris de personne, ne cours pas, ne crie pas.
Respecte la rue.

E.De AMISIS « Grands cœurs »


I/ Compréhension de l’écrit

1- Qui parle, dans ce texte ?
2- A qui parle-il ?
3- Choisis la bonne réponse : Le père donne à son fils :
- Des ordres.
- Des conseils
- Des instructions.
4- A propos de quel lieu ? Choisis :
- L’école.
- La maison.
- La rue.
5- Relève deux phrases à la forme négative.
6- Relève du texte quatre verbes conjugués, au présent de l’impératif.
7- Complète à l’impératif, avec la 1ère personne du pluriel.
« Respecte la rue »
………………….
8- Relève deux adverbes de manière.
9- Transforme au féminin singulier : « Sois plus attentif »

II/ Production écrite

Voici des consignes simples de la sécurité routière,
avant de démarrer.
- Attacher la ceinture de sécurité.
- Mettre le moteur, en marche.
- Régler le siège et les rétroviseurs





Les saisons

J’aime le printemps
Qui sème, en tremblant
Ses pétales blancs

J’aime bien l’été
Son herbe fauché
Ses oiseaux légers

J’aime bien l’automne
Qui chante ou qui tonne
Un air monotone



J’aime moins l’hiver
Qui a pris le vert
Et notre ciel clair.

René Kerdudou, chante joie, Claira


I/ Compréhension de l’écrit


1- Ce texte est : (choisis une réponse) :
- Une consigne.
- Un poème.
- Un texte documentaire.

3- Nomme les quatre saisons, citées.
4- Le poète aime bien trois saisons. Les quelles ?
5- Le poète aime moins une seule saison. Laquelle ?
6- Forme à partir de la liste suivante, le champ lexical de la
saison d’hiver : { le vert- le ciel clair- la pluie- la neige- les fleurs- le froid- la chaleur- le gèle- le ciel gris- les hirondelles- les cigales- les grillons- les mouches- le chauffage-le bonnet- la soupe chaude}

7- Relève deux adjectifs possessifs.
8- Relève trois adjectifs qualificatifs épithètes.
9- Quel verbe est répété quatre fois, dans le poème ?
10-A quel temps il est conjugué ?
11- Ecris au pluriel : « Un air monotone. »

II/ Production écrite

Voici des mots et des expressions pour composer une strophe, d’un poème.
- Forme des phrases simples.
- Attention à la rime.

(Maman- gentille- je t’aime- tu- je- des lentilles- n’aime pas – sois- manger)

Texte improvisé(MY)










I/ Compréhension de l’écrit

1- Salim gaspille l’eau.
2- L’eau est précieuse parce qu’elle est indispensable à la vie.
3- Les adjectifs qui se trouvent, dans le texte (Chaud- rare- précieuse- indispensable- impossible.)
4- L’eau est rare et précieuse, il ne faut pas gaspiller l’eau.
« La » : pronom personnel qui remplace le nom « eau »qui est un nom féminin singulier »
5- « Salim et son ami sont des élèves impolis et peureux. »
Ou « Salim et son ami sont deux élèves impolis et peureux.»
6- Maintenant, ils ferment le robinet. ou « les robinets »

II/ Production écrite

L’eau est précieuse car les hommes, les plantes et les animaux ne peuvent pas vivre, sans eau.
L’eau nous sert aussi, à nous laver, à cuisiner et à faire beaucoup d’autres choses.
L’eau est rare sur terre, c’est pour cela qu’il faut l’économiser et ne pas la gaspiller.







I/ Compréhension de l’écrit

1- Le titre : Le plombier.
2- Le plombier est le métier de celui qui installe, les tuyaux d’eau et de chauffage.
3- L’indicateur de temps : « Enfin »
4-Les actions, dans l’ordre :
(a coudé- a soudé- a vérifié- a installé.)
5-Le mot de famille : « Un soudeur »
6-« Il n’a pas soudé des tuyaux. »
7-« Il monte au premier étage et il vérifie l’installation du chauffage. »
8- Un lourd frigidaire.

II/ Production écrite

Le menuisier fabrique avec le bois, des tables, des chaises, des armoires…
Il coupe, il assemble, il panse, puis il monte de beaux meubles, bien finis qui sont utiles, dans chaque maison.
La menuiserie est un beau métier.





I/ Compréhension de l’écrit

1- Le texte est un conte.
2- La première phrase commence par :
On raconte que…
3- On appelle cette phrase : « La formule d’ouverture »
4- Le texte comporte trois paragraphes.
5- Le premier paragraphe est la situation initiale.
6- Le personnage principal de ce conte s’appelle « Djeha ».
7- Un vent violent souffla et emporta sa gandoura.
8- Les gens le félicitaient parce qu’il n’était pas dans sa gandoura, quand le vent avait emporté cette dernière.
9- L’articulateur de temps : Depuis.
10 - Laver : Le lavage.
11- Les CC de lieu : en ville/ au huitième étage/ au balcon/
Dans la maison/ dans la gandoura/ Dans son village.
12 - Verbes à l’imparfait : occupait- avait- venait- se trouvait - étais- riaient- félicitaient.
13- Les adjectifs qualificatifs épithètes : violent- grande- excellent.



II/ Production écrite

La remise dans l’ordre de l’histoire.

1- Il y a bien longtemps…ensemble.
2- Ils rencontrèrent, un jour la terre…silencieuse et confuse.
3- Enfin…persuader la terre de changer d’avis.






I/ Compréhension de l’écrit

1- Le texte parle de l’eau.
2- Le texte explique.
3- Non.
4- Une eau potable signifie : « Propre à la consommation.»
5- Impropre # Propre
Inégale # égale
6- Les C des noms : « d’eau douce »
« De la population mondiale »
6- Les COI : à la consommation humaine / à l’eau potable


7- Les verbes du texte sont conjugués au présent de l’indicatif.
8- Le verbe à la forme pronominale : « Se trouve ».
9- « La ressource d’eau est inégalement, distribuée. »

II/ Production écrite

- se trouve.
- danger.
- l’homme.
- chimiques.
- Maladies.






I/ Compréhension de l’écrit

1- C’est le père qui parle.
2- Il parle à son fils.
3- Le père donne des conseils.
4- La rue.
5- Les phrases négatives : - Ne rie de personne.
- Ne cours pas.
- Ne crie pas.
6- Verbes au présent de l’impératif :
(Sois- pense- cesse- regarde- ris- cours- crie- respecte.)
7-« Respectons la rue. »
8- Les adverbes de manière : - Humainement
- Poliment.

9- « Sois plus attentive. »

II/ Production écrite.

L’ordre des consignes :

1- Régler le siège et les rétroviseurs
2- Attacher la ceinture de sécurité.
3- Mettre le moteur, en marche.








1- C’est un poème.
2- Les saisons citées sont : le printemps, l’été, l’automne, l’hiver.
3- Le poète aime bien le printemps, l’été et l’automne.
4- Le poète aime moins l’hiver.
5- Le champs lexical de l’hiver : [ la pluie- la neige- le froid- le gèle- le ciel gris- le chauffage- le bonnet- la soupe chaude.]
6- Les adjectifs possessifs : SON- SES.
7- Les adjectifs qualificatifs épithètes : {blancs- fauchée- légers- monotone- clair.}
8- C’est le verbe « AIMER »
9- Il est conjugué, au présent de l’indicatif.
10- « Des airs monotones. »




II/ Production écrite

Maman, je t’aime.
Sois gentille.
Je n’aime pas
Manger des lentilles.


Ce poème est pour tous les petits de la 5ème année.


Je suis un élève travailleur
Car je me lève de bonne heure
Et je passe par tous mes amis,
Qui me sont d’une bonne compagnie.


C’est notre école, elle est jolie
Et tous ses maîtres sont gentils.
Ils nous apprennent, bien à lire
Ils nous apprennent, à bien écrire.




Nous apprenons, aussi des choses
Car nos petites têtes ne sont pas closes.
Elles sont ouvertes pour accueillir,
Tous les savoirs, avec plaisir.


Quand je retourne, à la maison
Maman j’ai faim ! Comme ça sent bon !
Assis à la table quand je mange
J’aime regarder mon « Bob l’éponge. »


Si ma maman me fait du pain
Qui me permettra de grandir
C’est mon école qui me donne le pain
Dont j’ai besoin pour m’instruire.


Ecrit, par Mansour yamina


Hassi Bah Bah
CEM de Bouafia
Le 12/12/12






]

Mansour yamina
عضو نشيط
عضو نشيط

عدد المساهمات : 74
تاريخ التسجيل : 10/11/2012

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: Ma revue de 5ème année.

مُساهمة من طرف mohamed40 في الثلاثاء أبريل 16, 2013 1:26 pm

merci bien

mohamed40
عضو جديد
عضو جديد

عدد المساهمات : 3
تاريخ التسجيل : 12/02/2013

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة

- مواضيع مماثلة

 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى