Des mots, en folie... Par Mansour Yamina

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Des mots, en folie... Par Mansour Yamina

مُساهمة من طرف Mansour yamina في الخميس ديسمبر 13, 2012 8:44 pm

[Des mots, en folie… Par Mansour Yamina
CEM de Bouafia
Hassi Bah Bah
Le 12/12/12





A quelques mœurs leurs temps, à quelque chose son temps.
A chaque récit son style, à chaque mode ses temps.
A chaque histoire un siècle, à chaque siècle, cent ans.
A chaque discours son orateur, à chaque parole son ton.
A chaque muet sa propre langue que chaque sourd entend.
A chaque mer, un océan, à chaque courant son thon.
A quelques marées ses poissons, à chaque têtard son étang.
Aux possessifs, des « ma, ta, sa » et des « mon, son et ton ».
A chaque mauvais temps sa pluie qui précède le beau temps.
A chaque hiver son beau secret qu’il révèle, au printemps.
A chaque fable une morale qui s’achève, en dicton.
A quelques petits des tontons, à quelques ados leurs boutons.
A quelques mères des enfants, à quelques pères leurs mentons.
A quelques hommes des destins, à d’autres des va-t-en !
A quelques vies folles des ratées et des chemins montants.
A chaque « Disney », ses « cartoons », à chaque « Dilem » ses « Daltons ».
A quelques faims d’avides gourmands qui gobent comme des gloutons.
Aux grosses baleines des tonnes prises et c’est grâce au plancton.
A quelques racines, des chemins, à quelques arbres leurs troncs.
A quelques arbres, leur bois qui chauffe et qui détend.
A quelques bois, oh ! bien des âmes que l’on coupe, en chantant.
A quelques âmes bien des ailes qui s’envolent en battant.
A quelques dettes des payeurs qui doivent régler, comptant.
A quelques bruits des nuisances qui déchirent les tampons.
A quelques parfums des souvenirs qui se mêlent, en sentant.
A quelques souvenirs des lieux, des brises comme des grands vents.
A quelques oppressions des cœurs qui s’emballent en battant.
A quelques gentils des méchants qui les mènent, au bâton.
A quelques bons chats, bonnes souris et même de bons ratons.
A quelques paix, d’absurdes guerres qui datent, depuis longtemps.
A chaque guillotine ses têtes qui s’envolent, en sautant.
A quelques tragédies des chœurs, des chanteurs envoûtants.
A chaque présent un passé et un futur hâtant.
Et ce futur et ce passé ne survivent qu’au présent.
A quelques Amours, des adeptes, de vieux amants d’antan,
Qui peuvent survivre, de fantasmes, des miettes et des restants.
A chaque main fermé pour ce, une autre qui s’étend.
A chaque porte barricadée s’ouvre l’autre, à deux battants.
A quelques philosophes chastes, leur sacre consentant.
A quelques bâtisses, des murs de glaise ou de béton.
A quelques sans-abri le ciel, des maisons, en carton.
A certains humains leurs faiblesses, d’autres sont des titans.
A quelques fermes, quelques bœufs, des vaches et des moutons.
A chaque terre sa verdure, à chaque ciel ses faucons.
A chaque corps son cerveau qui fait de lui un mutant.

Et à chaque prière, d’une âme pure, un bon Dieu qui l’entend.









Mansour yamina
عضو نشيط
عضو نشيط

عدد المساهمات : 74
تاريخ التسجيل : 10/11/2012

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة

- مواضيع مماثلة

 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى