منتدى غليزان - منتديات غليزان

منتدى غليزان | منتديات غليزان للتعليم الثانوي، الابتدائي و المتوسط
 
الرئيسيةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثقائمة الاعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول

ادخل بريدك الالكتروني ليصلك جديد مواضعنا:

المواضيع الأكثر شعبية
تمارين في الرياضيات للسنة الخامسة ابتدائي
دعاء عند المذاكرة - دعاء المذاكرة والحفظ - دعاء بداية المذاكرة - دعاء المذاكرة والامتحانات
اجمل حلويات جزائرية جديدة 2013
تحميل ملخص الاجتماعيات التاريخ و الجغرافيا
تحميل اروع كتاب لتعليم قانون المرور الجزائري
FICHES DE 4ème AM Travail réalisé par Mansour yamina
تعلم كل اشارات مرور لسياقة احترافية اشارات المرور
اجمل النكت
برنامج الرياضيات التعليم الابتدائي
Sujets de BAC et corrigés.
المواضيع الأخيرة
» التدقيق والاستشارات من مجموعة جوجان
من طرف فـاطيما الإثنين أغسطس 25, 2014 2:47 pm

» تمويل المشاريع الصناعية
من طرف فـاطيما الأحد أغسطس 17, 2014 8:33 am

» دراسات البيئة من جوجان
من طرف فـاطيما السبت أغسطس 09, 2014 1:37 pm

» تحليل الدراسات والبحوث الميدانية
من طرف فـاطيما السبت يوليو 19, 2014 2:23 pm

» استشارات ودراسات سوقية
من طرف فـاطيما الأربعاء يونيو 18, 2014 7:13 am

» الاطلاع على نتائج شهادة التعليم الابتدائي من موقع cinq.onec.dz الديوان الوطني
من طرف Admin الأحد يونيو 08, 2014 3:39 pm

» نتائج مباراة الجزائر و بلجيكا - كأس العالم البرازيل 2014 algeria belgium
من طرف Admin الجمعة يونيو 06, 2014 9:06 pm

» ترجمة دراسات الجدوي
من طرف فـاطيما الثلاثاء يونيو 03, 2014 4:02 pm

» مخالفات المرور Traffic Infractions قائمة المخالفات و الغرامات
من طرف Admin الجمعة مايو 30, 2014 7:29 pm

» لن ينقضي عهد الأمهات...يمينة منصور
من طرف Mansour yamina الثلاثاء مايو 27, 2014 9:41 pm

» Le temps...sacré passant!
من طرف Mansour yamina الثلاثاء مايو 27, 2014 9:40 pm

» لن ينقضي عهد الأمهات...يمينة منصور
من طرف Mansour yamina الثلاثاء مايو 27, 2014 9:34 pm

» Le temps...sacré passant!
من طرف Mansour yamina الثلاثاء مايو 27, 2014 9:31 pm

» ترجمة تحريرية
من طرف فـاطيما الثلاثاء مايو 20, 2014 10:43 pm

» haraga oued rhiou 2009, 2010, 2011, 2012, 2013
من طرف Admin الإثنين مايو 19, 2014 9:58 pm

شاطر | 
 

 Sujets de BAC et corrigés.

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Mansour yamina



عدد المساهمات: 63
تاريخ التسجيل: 09/11/2012

مُساهمةموضوع: Sujets de BAC et corrigés.   الخميس ديسمبر 13, 2012 6:38 pm













































Avant propos

La présente revue, comporte des sujets récents avec leurs corrigés. La perspective entreprise est celle d’un « feed- back » et d’une consolidation des prés requis.

La présente revue comporte des sujets de différentes filières qui découlent tous, dans la même optique à savoir, la découverte d’une méthode de questionnement pour interroger un écrit, en préconisant, l’approche communicative.

La présente revue te permettra, peut être une approche préalable des sujets de « BAC » toi, qui probablement seras le futur universitaire, dans une quelconque branche.

La présente revue s’apprête dans son contenu à répondre, à certaines de tes préoccupations pédagogiques et à te donner un coup de pouce qui te permettra de te guider et pourquoi pas, vers une probable réussite, pour laquelle tu te prépares, déjà.





Mansour Yamina (PEM)








Sujet de « BAC » Session : 2011
Filière : Langues étrangères

Sujet 1

Il y a 49 ans, le 17 octobre 1961, répondant à des directives de la fédération du FLN en France, des dizaines de milliers d’algériens structurés fortement, dans la clandestinité, au sein de l’organisation occupaient les rues, avenues et boulevards de Paris, réaffirmant dans l’ordre et la discipline, devant l’opinion publique française et internationale, leur engagement total dans la lutte de libération nationale. […]
Les directives données à tous les échelons de l’organisation étaient les suivantes : Les manifestations devaient démarrer le même jour ( le soir du 17 octobre, à 20h 30précisémment à l’heure de l’interdiction de sortie des Algériens, en dehors de chez eux) et s’étalaient sur trois jours consécutifs. Pour préserver les structures de l’organisation, les cadres ne devaient pas apparaître au cours des manifestations qui devaient pourtant un caractère pacifique et toute détention d’armes, sous quelque forme que se soit, était rigoureusement interdite, aux manifestants.
Comme prévu, le 17 octobre au soir, plus de 80 000 Algériennes et Algériens envahissent les grands boulevards de la capitale française.
Si les manifestations furent un succès comme en témoignent les comptes rendus de la presse française et internationale, la répression menée sous l’autorité du préfet de police »Maurice Papon », tristement célèbre pour sa collaboration ave le régime Nazi dans sa politique de déportation et d’extermination des juifs durant, la seconde guerre mondiale, une chasse à l’Algérien, particulièrement sanglante fut déclenchée, à travers, tout Paris : 12 000 à 15 000 arrestations, dont 3000 maintenues, 15 000 refoulés dans leur douar d’origine, 300 à 400 morts par balle, par noyade dans la Seine, 2400 blessés et 400 disparus.
Parmi les manifestants arrêtés, des centaines furent envoyés dans les centres de tri de Vincennes, du palais des sports, du stade de Coubertin, porte de Saint- Cloud transformés pour la circonstance , en autant de lieux d’interrogatoires et de tortures. Parmi les manifestants arrêtés, beaucoup sont envoyés dans les camps d’internement, en Algérie et en France par mesure administrative.
20 octobre, manifestations de femmes, dans toute la France et particulièrement, en province ; dans l’Est, à Lyon, à Marseille et dans le Nord, manifestations réprimés avec la même violence que les précédentes. Les mêmes revendications ; libération des détenus, indépendance de l’Algérie ! La population algérienne en France, a payé un prix très fort, les policiers se sont acharnés sur les manifestants pacifiques, avec une barbarie inouïe. Malgré cette féroce répression, l’organisation du FLN, en France était sortie de cette dure épreuve, plus forte et la communauté émigrée plus motivée et plus soudée que jamais.

L’Association des moudjahiddines de la Fédération
du FLN, en France 1954- 1962, Wilaya 7.
El Watan, Dimanche 17 octobre 2010, p 4.




Questions

I - Compréhension de l’écrit (12 points)

1- Le texte parle :
- Des manifestations des femmes algériennes.
- Des manifestations organisées 49 ans, avant le 17 octobre 1961.
- Des manifestations du 17 octobre au 20 octobre, à Paris.
- Des manifestations du 17 octobre 2010 à Paris.
- Recopiez la bonne réponse.
2- « Une chasse à l’Algérien, particulièrement sanglant fut déclenchée, à travers tout Paris : 12 000 à 15 000 arrestations, dont 300 maintenus, 1500 refoulés, dans leur douar d’origine, 300 à 400 morts par balle, par noyade, dans la Seine.»
- Les deux points « : » expriment une : illustration, une définition, une énumération ou une comparaison ?
- Recopiez la bonne réponse.
3- Classez les éléments suivants : (Pacifique/ barbarie/ détention d’armes interdites/ chasse à l’Algérien/ lutte de libération nationale/ répression) selon qu’ils renvoient :
- Aux manifestants algériens.
- Aux policiers français.
4- « Une chasse à l’Algérien… » signifie :
- Une manière de chasser comme les Algériens.
- Une poursuite des Algériens.
- Une marche des Algériens.
- Une lutte des Algériens.
Recopiez la bonne réponse.

5- Les Algériens ont manifesté pour deux raisons essentielles, lesquelles ?
6- L’auteur est-il présent, dans le texte ? Justifiez votre réponse.
7- Relevez du texte, un passage qui montre que la répression menée
Contre les manifestants algériens a échouée.
8- « Pour préserver, les structures de l’organisation… »
- De quelle organisation s’agit-il ?
9- Quelle est la visée communicative de l’auteur ?
10- Proposez un titre au texte pour justifier votre choix.

II/ Production écrite (8points)

Traitez un sujet, au choix.
Sujet 1 : Dans le cadre de la préparation d’un exposé que vous présenterez à vos camarades, en classe, faites le compte rendu du texte
(150) mots, environ.

Sujet 2 : De nos jours, certaines armes sont de plus, en plus dangereuses, voire destructrices. En tant que membre d’une association qui milite pour la paix, rédigez un appel au secrétaire général de l’ONU, afin de mettre fin à l’utilisation de ce type d’armes.



Sujet de « BAC » Session 2011
Filières : Sciences expérimentales/ Mathématiques/ Math technique/ Gestion et économie.
SUJET 1

La communication est la base de notre vie et pas seulement, de nos jours où nous sommes, tous connectés, à travers de multiples réseaux sociaux comme « facebook » ou « twiter ». la communication a toujours été la clef du développement de l’être humain, par exemple avec l’apparition de l’écriture, il y a plus de 5000 ans.

La vraie communication, celle qui a le plus d’impact, celle qui est directe, d’homme à homme est plus ancienne et elle n’a pas changé. Lorsque vous arrivez le matin, face à votre collègue de bureau et que vous lui dites : « Bonjour. Ça va ? », vous pratiquez la forme de communication la plus ancienne qui existe, celle de deux êtres qui échangent qui échangent des sons codés. Souvent, nous faisons des erreurs dans notre façon de communiquer avec ceux qui nous entourent. A force, cela peut provoquer des conséquences graves, que ce soit dans le domaine privé ou professionnel. Alors comment communiquer vrai ?

Il n’ y a pas de formule magique. Il n’ y a qu’une seule solution.
Ce secret, vous le connaissez bien ; la vraie communication est fondée sur la sincérité. Depuis des millénaires, cela n’a pas changé. La seule forme de communication efficace entre deux êtres humains est basée sur ce principe. C’est si simple mais si difficile à appliquer.

Revenons à votre collègue de travail. Quand vous lui demander : «
Comment ça va ? ».Bien sûr vous ne pensez pas réellement ce que vous dites. Vous n’êtes pas inquiet pour sa santé. C’est juste un code que nous utilisons pour dire bonjour. Il serait épuisant d’être sincère à chaque fois que vous dites ; « ça va bien ? », d’ailleurs la réponse : « oui, merci, ça va bien et toi ? » fait aussi partie de ces règles sociales
Que nous apprenons, dès l’enfance. Ces codes ont tendance à nous faire oublier qu’une phrase prononcée a un impact réel, sur la personne avec qui l’on parle.

Quand vous êtes face à face avec quelqu’un, chaque phrase que vous aller prononcer est comme un message subtil qui va toucher votre interlocuteur ou interlocutrice au plus profond. Même s’il n’en a pas conscience. Même s’il ne le montre pas. Vous avez toujours, à ce moment là, une décision à prendre. Est-ce -que vous allez être sincère, dans vos paroles ou est- ce -que vous allez les envelopper, dans un voile d’hypocrisie.

Jean Philippe, Site, Révolution personnelle,
in Solutions simples.
24 août 2009.





Questions

Compréhension ( 14 points)

1- L’auteur de ce texte est :
- Un journaliste- Un éducateur- Un romancier ?
-Recopiez la bonne réponse.
2- Relevez du texte 4 termes qui renvoient, à « la communication. »
3- « La seule communication efficace, entre deux êtres humains est basée sur ce principe. » Ce principe est :
- Hypocrisie- la sincérité - la magie des mots.
- Recopiez la bonne réponse.
4- L’auteur s’implique nettement, dans ce texte.
Relevez, dans le texte, quatre marques de subjectivité.
5- « …et elle n’a pas changé. » 2ème §.
« Vous n’êtes pas inquiet pour sa santé. » 4ème §.
« Est- ce - que vous allez les envelopper, dans un voile
d’hypocrisie ? »
- A quoi renvoient, les trois pronoms ?
6- « Une phrase prononcée a un impact réel, sur la personne avec qui l’on parle. »
Relevez, dans le texte la proposition (expression) qui exprime la même idée.
7- « A force », cela peut provoquer, des conséquences graves. »
Dans cette phrase, l’expression « à force » peut être remplacée par : A force de communiquer- à force de faire des erreurs- à force d’échanger des sons. Recopiez la bonne réponse.
8-Parmi ces trois idées, quelle est celle qui n’a aucune relation, avec le texte ?
- Notre existence est fondée, sur la communication.
- L’homme a évolué grâce, à la communication.
- On s’inquiète de la santé de l’autre lorsqu’on lui dit : « Comment, ça va ? » Recopiez la bonne réponse.
9- L’auteur a écrit ce texte pour :
- Exprimer un point de vue.
- Présenter les avantages de la vraie communication.
- Initier les gens à communiquer, entre eux.
Recopiez la bonne réponse.
10- Proposez un titre au texte.


II/ Production écrite (6ponts)

Traitez un seul sujet, au choix.

1- Un de vos amis, étudiant dans une université étrangère, cherche de la documentation pour son mémoire de fin d’études sur le thème développé, dans le texte que vous venez de lire.
Pour l’aider dans sa recherche documentaire, rédigez le compte rendu objectif de ce texte. Environ (100) mots que vous lui transmettrez par E- mail.


2- Vous constatez que dans votre entourage, des jeunes et moins jeunes ne communiquent pas entre eux, engendrant de ce fait, des mal entendus. Vous êtes animateur de l’émission radiophonique « A votre écoute » de la radio locale.
Rédiger un texte argumentatif, dans lequel vous énuméreriez, les avantages de la communication, entre individus d’une même communauté.



Sujet de « BAC » Session 2011
Filière : Lettres et philosophie.
Sujet 1

Les sportifs, ces oubliés de l’histoire.

La fin de la dernière guerre mondiale a été marquée par la naissance d’un mouvement de colonisation. Le sport en est devenu le porte -drapeau et notamment, le sport féminin. Les sportifs algériens n’ont pas été, en reste.


Si l’histoire de la révolution retient le nom de Lalla Fatma N’Soumer, Hassiba Ben Bouali…et autres symboles de la résistance, au féminin, il n’en est pas de même pour celles qui se sont faites une place, dans le monde sportif, balayant ainsi les prégujés et les barrière sexistes et sectaire. Il est évident qu’à l’époque, le femme algérienne étaient, dans l’impossibilité de pratiquer le sport. Emancipée, la femme algérienne a fini par défrayer la chronique, en imposant sa présence sa présence, dans des espaces sportifs censés être ceux des hommes.

Il existe peu d’écrits, sur le sport féminin du temps de la révolution. Toutes fois, plusieurs femmes algériennes ont pratiqué, le sport et laissé leurs empreintes, dans diverses associations sportives.

En 1940, l’apparition des premières sportives algériennes s’est traduite par l’intégration de quelques filles, dans des clubs européens, particulièrement, dans la discipline du basket- ball.

La natation a été le deuxième sport révélateur de la pratique féminine. Ainsi, de jeunes nageuses ont fortement prouvé leur puissance, dans le monde des petits bassins, en l’occurrence Souilem à Oran, Ali Khodja, à Alger, Saïda Ben Hadj, à Constantine.

En 1950 une certaine Bensalem deviendra la première fille licenciée, dans le sport scolaire, en saut en hauteur. Dans son club, Salima sahraoui, pratiquait l’athlétisme et était douée, dans trois spécialités : Saut en hauteur, saut en longueur et les haies. Quelques temps pus tard, se sont les sœurs Korsi, kassoul et Baatouche qui pratiqueront le volley- ball tandis que Leïla Skandar et Nacéra Bouzerar perceront en athlétisme. Dans une discipline qui requiert de l’endurance, de la force et de la résistance comme le cyclisme, on trouvera, au début des années 1950 ? Blalta Kheïra, Messabihi qui était la seule musulmane pratiquant le cyclisme. Elle profitera de sa notoriété pour jouer le rôle de messagère, au profit du FLN : A moto et à bicyclette, elle transportera les armes et les médicaments, jusqu’au jour où elle sera arrêtée, en 1958. A sa libération, en 1959, elle continuera son activité de militante ; en tant qu’aide- soignante à Bouhnifia.

Le rôle novateur des Algériens, dans la lutte de libération a nourri l’espoir d’une redéfinition de leurs positions : familiale, culturelle, sociale et politique, dans l’Algérie post- indépendante.
Le sport fut un moyen d’affirmation identitaire, tout au long de la période coloniale, puis un des domaines qui a contribué à faire connaître la cause algérienne, pendant la lutte de libération nationale,,,, grâce à la prestigieuse équipe du FLN.

En définitive, le sport fut un acte politique, un mouvement de mobilisation contre le colonialisme mais également, une véritable école de nationalisme, de fraternité, de solidarité et de militantisme.

D’après la revue EL Djich n°544, novembre 2008


Questions

I/ Compréhension (13 points)

1- Le texte parle du sport féminin, en Algérie, pendant la période coloniale. Cette pratique était :
- Une marque d’émancipation féminine.
- Une forme de rivalité avec les hommes.
- Une action de militantisme.
- Une mode initiée par les européens.
Recopiez les deux bonnes réponses.
2- « L’histoire de la révolution retient les noms de Lalla Fatma N’Soumer, Hassiba Ben Bouali…et autres… »
a- Est- ce le cas des sportives ?
b- Relevez la proposition qui justifie votre réponse.
3- Les sportives algériennes ont contribué à la révolution. Quel exemple du texte illustre cette affirmation.
4- Des valeurs véhiculées par le sport sont citées, dans le texte.
Relevez- en deux.
5- En plus de l’indépendance du pays, quel autre espoir ; les sportives algériennes nourrissaient- elles ?
6- « Il n’en est pas de même pour celles qui se sont faites une
Place, dans le monde sportif. »
- « Elle profitera da sa notoriété. »
A qui renvoient les pronoms soulignés ?
7- Complétez les énoncés ci- dessous par les mots et expressions
Suivantes : (Moyen de lutte/ dimensions/ hommes/ espace/ féminin/ émancipation)
Dans la guerre de libération nationale, le sport ………s’est imposé, en investissant les ………..réservés aux ……….Il a pris une autre………, en devenant un ………..et d’…………..
8- Quelle est la visée communicative de l’auteur.
9- Proposez un autre titre, au texte.

II/ Production écrite.

Traiter un sujet, au choix :

1- Vous animez la rubrique, «sport féminin » de votre journal scolaire.
Le texte que vous venez de lire vous a particulièrement intéressé et vous tenez à informez vos camarades. Rédigez le compte rendu objectif de ce texte, en 150 mots.

2- Vous êtes membre de l’association « Un esprit sain, dans un corps sain » de votre établissement. Vous êtes chargés de présenter à vos camarades du lycée les valeurs sportives qui ont servi la révolution algérienne. Pour votre revue scolaire, rédigez un texte d’une quinzaine de lignes, dans lequel, vous présenterez ces valeurs.









1- Le texte parle : - Des manifestations du 17 au 20 octobre, à Paris.
2- Une illustration- une énumération.
3- a- Manifestants algériens : (Détention d’armes- pacifique- lutte de libération)
b- Policiers français : (Barbarie- chasse à l’Algérien- répression)
4- « Une poursuite des Algériens)
5- Les Algériens ont manifesté pour : La libération des détenus/ L’indépendance de l’Algérie.
6- Non.
Justification : absence de pronoms personnels (je- nous)
Le texte est un récit historique référentiel, à dominante illustrative qui narre des événements qui se situent, dans l’espace et dans le temps, même s’il y a une implication des auteurs, elle n’apparaît que d’une manière très subjective.
7- « Les manifestations furent un succès comme, en témoignent, les comptes rendu de la presse française et internationale »
« L’organisation du FLN était sortie de cette dure épreuve, plus forte et la communauté émigrée plus motivée et plus soudée que jamais. »
8- « La fédération du FLN, en France. »
10- La visée de l’auteur est celle de la dénonciation et de l’incrimination de la politique de répression, menée par les Français. Le texte vise par le nombre de chiffres qui s’y trouve, à faire un compte- rendu, du nombre de victimes de cette répression, genre de constat sur une scène de crime pour informer et s’indigner.
11- Répression ensanglantes des manifestations du
17 octobre 1961. A titre d’exemple car c’est le thème traité, dans ce récit historique.






Compréhension (14 points)

1- C’est un journaliste/ C’est un éducateur.
2- Les termes qui renvoient à la communication Connectés- face book- twiter- échanges- message- code- interlocuteur- réseaux sociaux- l’écriture- parole- prononciation)
3- La sincérité.
4- La subjectivité de l’auteur :
- L’auteur parle au pluriel.
- Le texte est un texte explicatif. L’auteur donne des définitions de ce qu’il appelle « la vraie communication. »
- Il donne des exemples d’ordre personnel. (Sujet qui suscite un sondage par exemple, auprès des autres...).
- Il donne ses définitions, et sa version de la vraie communication qui peut susciter d’autres avis paradoxaux, chez d’autres, ce qui fait qu’il s’implique seul et qu’il est subjectif.

5- Elle : La vraie communication- Sa : du collègue- Les : Paroles.
6- « Qui va toucher votre interlocuteur ou interlocutrice, au plus profond, à force, cela peut provoquer des conséquences graves, que se soit dans le domaine privé ou professionnel. »
7- « A force de faire des erreurs. »
8- « On s’inquiète de la santé de l’autre lorsqu’on lui dit : « Comment ça va ? »
9- « Exprimer son point de vue- inciter les gens à communiquer, entre eux. »
10- « La vraie communication », à titre indicatif.




I/ Compréhension

1- Cette pratique était une marque :
- D’émancipation féminine.
- Une action de militantisme.

2- Non, ce n’est pas le cas.
« Il n’en est pas de même …défrayer la chronique. »
« Il existe peu d’écrits, sur le sport féminin du temps de la révolution. »

3- L’exemple : « Blalta Kheïra Messabihi profitera de sa notoriété pour jouer le rôle de messagère du FLN : Transport d’armes et de médicaments à la résistance. »
4- Les valeurs véhiculées par le texte :
- L’émancipation de la femme algérienne.
- Imposition et affirmation des sportives, au niveau mondiale
- Le patriotisme et le nationalisme de certaines d’entre elles.
- La solidarité et le militantisme.
- Rendre hommage, à des femmes qui n’ont pas eu, leur part de reconnaissance.

5- Elles nourrissaient l’espoir d’une redéfinition de leurs positions familiale, culturelle, sociale, et politique.
6- « Celles » : Les femmes algériennes- les sportives algérienne.
« Elle » : B. K Messabihi.
7- Les mots et les expressions qui complètent les pointillés.
(féminin- espace- hommes- dimensions- moyen de lutte- émancipation.)
8- La visée communicative du texte est informative, dans laquelle, l’auteur veut rendre hommage et veut faire parler de ces femmes oubliées de l’histoire, en les mettant au piédestal de résistantes et de militantes, à travers le sport.
9- Le titre :
- Le patriotisme des sportives algériennes.
- Hommages aux sportives algériennes.
- La force et la détermination des sportives algériennes.
- Le rôle des sportives algériennes, durant la résistance.
- N’oublions pas celles qui ont, aussi combattu…etc.






Organisation de types de textes : particularités.

1- Le texte narratif (Récits)

Le texte narratif narrent des événements (faits- actions) qui s’enchaînent et qui se succèdent, dans un cadre chronologique de temps et un cadre de situation dans l’espace (le lieu).
On y emploie des locutions prépositives et des conjonctions de temps : (au moment où- pendant que- après- enfin- tout à coup…). Des personnages animés vrais ou personnifiés jouent le rôle d’actants.
Ne pas confondre : l’auteur avec le narrateur.

Les temps de la narration : (l’imparfait, le plus que parfait, le passé simple, le passé composé et présent narratif.)
Le texte narratif s’organise en trois moments :
- la situation initiale : moment et lieu de l’implantation du décor.
- Les événements ou péripéties qui surviennent soudainement, qui s’enchaînent et se succèdent. Introduction d’éléments perturbateurs ou modificateurs qui provoquent le déroulement des actions.
- La situation finale : (Le dénouement) A la fin, on a une sorte, de solution, d’état des lieux, qui achève les actions, selon le type du récit. Certains écrivains, dans certains de leurs romans laissent la fin suspendue, avec un sentiment de manque chez le lecteur qui finira, par lui même son roman.

Les types de textes narratifs : le récit descriptif, le récit argumentatif, le récit fantastique, le récit de presse (le fait divers, l’interview), le récit historique, le récit réel, le conte, le récit fictif, l’histoire, la fable, la légende, le dialogue, la nouvelle, les romans (le roman épistolaire : les lettres)…, la biographie, …etc.

2- Le texte argumentatif

Il comporte trois parties :
1-La thèse : poser la problématique (le problème, en question) concernant un sujet ou un thème qui suscitera des avis contraires, une convergence ou une divergence.
Texte qui traitent de conflits, de prouesses technologiques, d’événements historiques, sujets d’actualité, textes scientifiques, philosophiques, critique littéraire…etc.
2-l’antithèse : c’est la partie qui répond à la question de la problématique déjà posée, en argumentant pour défendre la thèse ou la démentir (prise de position), tout en tenant compte de deux avis : opposition ou adhésion/ opposant ou adjuvant/ accord ou désaccord/ réfutation ou concession/ avantages ou inconvénients/ pour ou contre…
Ici, on emploie des organisateurs logiques, tels que les :
- Articulateurs ( connecteurs) énumératifs : D’bord- ensuite- enfin…premièrement- deuxièmement…
- Articulateurs transitifs : d’ailleurs- d’une part- d’autre part- en outre…
- Articulateurs additifs : Et- aussi- également- à savoir- de plus- de même- voire…
- Articulateurs oppositifs ( concessifs): Or- mais- en revanche- par contre- d’un côté- d’autre côté- au contraire- toutefois_ néanmoins- cependant …
- Articulateurs causatifs : parce que- car- c’est pourquoi-
- Articulateurs conclusifs : Donc- ainsi- donc- en effet- aussi- en conséquent- alors- de ce fait…
- Articulateurs illustratifs et résumatifs : par exemple- notamment- entre autre- en général- en particulier, en bref – en résumé- en somme, voire…

On emploie le mode indicatif (le présent, le futur).
L’indicatif est le mode des faits réels (les actions sont réels et se réalisent.) modalité des faits concrets et de l’objectivité.
Remarque : Absence ou effacement de l’auteur qui parle, sans s’impliquer mais qui peut s’inscrire de manière référentielle comme l’auteur ou les auteurs du texte, à la fin. Absence des pronoms personnels ( je- nous- on…) ; dans sa prise de position, ou dans l’expression de son point de vue.

3- La synthèse : C’est une sorte de conclusion, dans laquelle, l’auteur résume son point de vue, de façon générale pour appuyer, ce qu’il a déjà exprimé, avec les articulateurs conclusifs et résumatifs.

3-Le texte descriptif

Le texte descriptif fait partie du texte narratif car il y joue le rôle de la pause alternant, les actions. C’est un passage obligé et indispensable.
Le texte descriptif peut avoir pour sujet de description : (le portrait physique/ moral d’un personnage- l’espace (le lieu)- le temps- un état d’âme- un sentiment- une sensation- une impression- un objet…
Le texte descriptif comme le texte expositif ou le texte explicatif peut, éventuellement être un texte de publicité qui procèdera grâce à la description, ou grâce à d’autres procédés à vouloir convaincre et faire persuader : (produits de consommation, lieux de tourismes, agences de voyages, lieux de séjour…) qui peuvent être présentés de différentes manière, selon le contexte publicitaire. Dans ce cas, l’auteur ne s’inscrit pas, personnellement, dans son texte.

Les procédés de la description

- L’emploi du présent ou de l’imparfait de l’indicatif.
- L’emploi de la comparaison : (comme- pareil- plus- moins- autant que- le même- ressembler- rappeler-…)
- Les adjectifs qualificatifs- les propositions relatives- les compléments des noms- les phrases nominales (les métaphores- la métonymie : (Le ciel pleut des flammes.)
- L’auteur s’inscrit, dans le texte descriptif, proprement dit.

4- Le texte explicatif :

Il comporte trois parties :
a- La définition : C’est la présentation du thème, à expliquer, en bref. C’est la première explication, donné par l’auteur qui ne se présente pas, personnellement, ni dans le texte ni, à la fin du texte.( Absence des pronoms personnels définis).
b- La reformulation : C’est la reprise de la définition, avec plus d’expansion et d’élargissement.
L’auteur emploie :
- le présent de l’indicatif.
- Les articulateurs explicatifs : C’est- c'est-à-dire- par exemple- à vrai dire- ceci représente- ceci ou cela explique-
- Les deux points : pour l’illustration, l’énumération ou l’explication.
- Les verbes d’état : être, employé comme présentatif et verbe de définition ou d’état.
c- la conclusion : Elle conclut et résume, les explications.

5- Le compte rendu ou le résumé.
Le plan

- Introduction.
- Parties.
- Sous- parties.
- Conclusion.

Pour rédiger un compte rendu, il faut :

- Etablir un plan.
- Lire rapidement son texte, en soulignant avec un crayon les passages, les plus importants.
- Indication de la para textualité : (l’auteur, le titre, la source de l’information…)
- La prise de notes : (Prendre l’essentiel et éliminer le secondaire.
- Pas d’interprétation (fidélité du texte authentique, à respecter.)
- La méthodique : (Classement des informations.)
- Aération du texte : (moins de volume.)

Mansour Yamina
CEM De Bouafia
Hassi Bah Bah
Le 12/12/12



[code]
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
 

Sujets de BAC et corrigés.

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى غليزان - منتديات غليزان ::  :: -