Compte rendu critique du manuel de 2AM

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Compte rendu critique du manuel de 2AM

مُساهمة من طرف Mansour yamina في الأربعاء أبريل 23, 2014 2:12 am

Compte-rendu critique du manuel de 2AM par Mansour Yamina

L'exploitation très réduite ou quasi- nulle, du manuel de 2AM, laisse à penser qu'il est de l'ordre du bon sens de revoir d'emblée, ses contenus et sa présentation.
Etant l'outil didactique n°1, un travail de réparation et de rectification s'impose pour une nouvelle sortie d'un nouveau manuel ou du moins, faire réapparaître le précédent manuel qui a été enlevé de la scène scolaire comme par enchantement et qui a été de loin, bien meilleur que le manuel actuel.
C'est toujours le cas des classes de transition qui restent des boucs émissaires de l'expérience pédagogique hermétique, à l'instar du manuel de 4ème année primaire qui doit être, aussi revu et corrigé, d'urgence.
.

Analyse portée sur le fond (Les contenus didactiques):

1/ Les supports graphiques: (Textes écrits)

On prendra un exemple illustratif, sans citer, tous les autres que comporte le manuel: "Conte de l'eau volée". Page 22.
Ce conte mal choisi et mal structuré, dans son fond (l'élément perturbateur confus) n'est pas un exemple exploitable par un élève de 2AM, ni par d'autres.
Sans parler de la longueur considérable des textes que je qualifierai "d'hermétiques" car ils sont fermés à la mise en oeuvre d'une stratégie simpliste de l'élaboration d'une situation de communication brève, questionnant en général sur des éléments atypiques du texte narratif, à savoir l'identification de : " l'espace, du temps, des personnages et des événements".

On peut quand même signaler le caractère interculturel dont les auteurs du manuel se sont soucié pour une variation et une diversification des "Sources" des textes choisis qui ont été pris de plusieurs pays du monde mais ceci n'a pas été d'un grand appui.
Presque tous les autres supports sont préparés, avec les mêmes pathologies qui les rendent, quasi- inexploitables et quasi- non rentables.
Il est évident que les avis seront mitigés, sur la liberté dans le choix des supports (Textes), du moment que l'apport d'une touche personnel reste appréciable est alternatif.
Mais ce qu'il faut souligner, c'est qu'il y aura toujours des régions reculées, des endroits éloignés où il n' y aura pas toute la panoplie des moyens matériels tels que: "le papier, les imprimantes, le personnel adéquat...", dans certains cas, voire même la simple bonne volonté pour agir dans le sens de trouver, d'autres alternatives. Chose qui conclue l'importance du manuel, tout fait, tout prêt et tout efficace pour une démarche didactique prometteuse.

Les élèves des petites bourgades et des patelins perdus montrent plus de motivation et d'engouement pour leur majorité.
Un manuel attractif et attrayant est une aubaine pour eux et un cadeau qu'on leur doit bien.
Le manuel peut être un outil facilitateur, distractif, instructif, un économiseur de temps, d'effort et d'argent puisque, on paie pour le préparer, pour l'éditer et pour le distribuer alors qu'il vaille plutôt, toutes ces peines.

/ Les supports iconiques :2

Pour le type "narratif" qui est l'exclusif de ce manuel, en cette année on peut apporter les remarques suivantes:

- L'attraction de l'image et l'effet ludique et psychopédagogique qu'elle apporte, à l'enfant est plus important que le graphique lui même.
Dans ce manuel et notamment dans d'autres, la qualité nous interpelle toujours, comme si toute la technologie de pointe, mise au quotidien et grandement disponible ne suffit pas, à subvenir, à la réalisation d'un manuel " a caractère esthétique, dans sa forme et dans son fond".
En terme de publicité et à priori, ce qui est beau à voir est bon aussi, à consommer.
La médiocrité des manuels ne doit pas persister comme une fatalité.

Le nouveau manuel de 4AM en est un bon modèle à suivre, surtout de par son contenu que par sa forme.

L'insuffisance et l'appauvrissement quantitatif et qualitatif des supports graphiques, dans une telle perspective qui est le texte narratif qui doit se présenter, sous ses meilleurs jours, nous surprennent, à chaque nouvelle rentrée scolaire.

Manque de personnel qualifié? De compétences locales? De dessinateurs algériens...?
"Internet" peut résoudre l'handicap, dans le cas où tous ceux qui sont cités, seraient indisponibles.

3/ Le nombre interminable de séquences

Un programme chargé de 10 séquences est d'un impacte lourd et sur le professeur qui compte les pages et pour l'élève qui les accumule malgré lui.
Heureusement qu'à présent, on a une certaine liberté d'agir sur ce phénomène, même sans l'approbation de certains inspecteurs.

Le type de textes sélectionné pour ce niveau peut se faire sur quelques genres plus simples : "Le conte populaire bref et la fable même, modifiée, le récit historique "biographie de figures nationales et internationales, étudiées en "Histoire", à titre d'exemples: des martyres, des inventeurs, des chercheurs, des artistes célèbres, des emblèmes célèbres de la paix, à travers le monde, des joueurs de foot...etc et même la bande dessinée et les grands de la "Caricature".
L'Algérie possède les meilleurs au mode: "Ali "Dilemme"- Hicham ou le "Hic", "Ayoub" et tant d'autres dans le domaine de l'actualité qui traite des fléaux sociaux et des différents problèmes quotidiens."
L'image caricaturale et l'humour bien encadré dans un contexte pédagogique et didactique permettent de traiter l'information, avec plus de réalisme et avec plus d'authenticité.

La grande question qui nous interpelle également, concerne le dernier projet et sa fameuse légende et ses dérivés:
- La légende historique.
- La légende urbaine.

Pour ce qui me concerne personnellement, je jugerai que c'est de l'ordre de l'absurde, un tel encombrement, un tel déroutement et une telle confusion qui même, dans le choix des textes fait apparaître de manière flagrante , des contradictions qui doivent être levées, sur chaque genre, à part.

4/ Les outils de langues

Projet 3- 1ère et 2ème séquences:

En vocabulaire:
Des leçons comme, la description objective et subjective, peuvent être remplacées par "L'aspect physique et moral, dans la description" ou par " la description méliorative et la description dépréciative".

- Les registres de langues : cette leçon pose problème pour le "FLE".
C'est du français, langue étrangère dont on parle.
Dans les rues et chez soi, les jeunes parlent un français arabisé ou un arabe francisé ou ne le parle pas du tout et le familier ou l'argot qui sont parlé, surtout par la communauté française demeurent l'apanage d'une classe sociale qui possède les atouts socio-économiques, la prédisposition et la motivation de s'interagir avec les cultures étrangères.
Chez nous, dans certaines régions, il n y a même pas de français, pour pouvoir aborder ses niveaux de langue que beaucoup de formateurs, eux-mêmes ignorent.

Le mot "voiture" poserait problème à se faire définir en tant que "Véhicule", alors à dire que cela s'appelle " Bagnole" ou " Caisse", en familier, nos élèves n'auront jamais la chance de rencontrer ces mots, nul part ailleurs si eux - mêmes n'ont pas de plate- forme familiale, tout d'abord et interculturelle, ensuite.
Les niveaux de langue s'élèvent, au delà du niveau social, tout cru du simple citoyen qui se désintéresse de la marmite culturelle et de ce qui s'y mijote.
Ceci implique un intérêt culturel pour le "théâtre", pour le "cinéma", visionner des vidéos" les one man show", les chansons de "rap", les chansons populaires, la lecture de magazines et de journaux, en français", visionner des "films français "authentiques".
Il demeure que la culture, chez nous est loin d'être notre pain quotidien.

La capitale et son voisinage ne sont pas, les seuls modalisateurs référentiels de toutes les autres régions.
La suppression de ce type de leçons du programme et du cursus, jusqu'à l'université, reste une contrainte et non pas un choix.



Ajouter à cela que le facteur médiatique, sous tous ses aspects: Les médias qui sont regardés par la majorité de la population sont des médias arabophones, sauf dans les grandes capitales du pays où les nombreuses exceptions peuvent créer l'unique règle.

La décentralisation et le décloisonnement doit s'appliquer d'abord aux mentalités pour que des rôles puissent être joués et non pas déjoués.


5/ La qualité du/ des manuels et autres bribes

Revoir, la qualité du papier d'impression, la qualité des supports iconiques: (visibilité, clarté, authenticité, quantité, relation logique et objectivité).
Apporter plus de rénovation et de renouveau esthétiques, à tous les manuels.
Reconsidérer le bourrage des programmes, depuis le primaire (4 AP), jusqu'à la 3ème AM car le manuel de 4AM, échappe à la règle
Cette fois-ci puisque ses auteurs et ses organisateurs ont pris le soin de le présenter comme un outil qui mérite d'être traiter avec respect et reconnaissance. Qu'il en soit de même pour les autres!

Le respect de l'enfant passe par le respect de ce qu'on lui propose, de ce qu'on met, entre ses mains et dans sa tête car c'est cet enfant qui consomme, aujourd'hui ce qu'on lui fait absorber qui nous rendra notre marchandise, demain.
Puisse-elle être de meilleure qualité!!!


Ecrit par Yamina Mansour
CEM de Bouafia
Hassi Bah Bah
Wilaya de DJELFA
Le 22/ 04 / 2014




Mansour yamina
عضو نشيط
عضو نشيط

عدد المساهمات : 74
تاريخ التسجيل : 10/11/2012

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة

- مواضيع مماثلة

 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى